Il testo della Bonne nouvelle

Virus

pochette album Bonne nouvelle
Vista su itunes

sonnerie téléphone portable pour Bonne nouvelle
Video clip

(t'es là pour quoi ? / t'es là pourquoi ?)

La liberté n’est rien au vu de ce qu’ils nous ont pris
Mes cellules grises auraient aimé être simples d’esprit
Réveil en sursis, 9h de l’après-midi
De plus en plumard mais quand je dors pas chez moi, je me lève avec des chtars
L’isolement, je m’y suis mis tard
Le temps de m’auto-juger sans, bien sûr, les éléments à décharge
Avant, ça allait à peu près, je vivais seulement en marge
Puis je me suis mis (664) à compter le nombre de carreaux (665) qu'il y a sur ce carrelage (666)
Avec un peu de chance, je deviendrai barge et fêlé
Je me suis même soupçonné d’aimer les démêlés
Chez nous, on vivait sous-scellés
Chaque fois qu’on croyait entendre frapper, c’était toujours la télé…

La prison ne sert qu’à éviter l’évasion
Une fois dehors, je continue d’insulter les avions
La prison ne sert qu’à éviter l’évasion
Une fois dehors, je continue de ressentir détention …

Complètement paumé, je me bouffe encore des coins de placard
Ne sors me promener que pour embrasser mes remparts
M’efforce de retenir mes rares visiteurs
Jusqu’à offrir un peu de tabac au gars qui est venu relever le compteur
M’arrive de bouffer avant 19h, de prendre 2, 3 douches par semaine
Et quand je trouve pas le sommeil, je double ma peine
Donc, je fais des pompes, faute de mieux, je baise le sol
Ou je me purge sur les pages de pub d’un magazine qui colle
Est-ce que tu préfères qu’il caille ou que ça pue ?

Moi, je m’en fous, j’ai mouru, dans les deux cas, je m’habitue
Bref, mon cœur attend des nouvelles du greffe
Déjà au collège, un surveillant fût surpris que je l’appelle « chef »
Ai-je bien entendu « restez croupir ! » ?
Je te jure qu’au fond du trou, on y reste tant qu’on s’imagine que c’était pire
Que tout ne tient qu’à un yoyo
Le voisin fait ses travaux et moi je colle mon oreille au tuyau…

La prison ne sert qu’à éviter l’évasion
Une fois dehors, je continue d’insulter les avions
La prison ne sert qu’à éviter l’évasion
Une fois dehors, je continue de ressentir détention...
Détention…
La porte !

Mais quelle idée d’faire des lits de bébé avec des barreaux…
Une blonde avec une boule à zéro, je trouve ça beau
J’aime que mon état s’rapproche d’un ciel plutôt gris pâle
Là, je peux me relaxer à huis-clos, je ne culpabilise pas
De ressasser dans les deux sens, coincé dans un sas
Où ta date de naissance pourrait bien être le mot d’passe
Bah ouais, même le temps commence à se faire chier
On m’a enfermé une fois, depuis je vis comme si j’étais recherché…

A l’ombre d’un contre-jour…
Dans quelques 9m² qui donnent sur la cour…
Et un mur de briques rouges
Et un mur de briques rouges
Et un mur de briques rouges
(t'es là pour quoi ? / t'es là pourquoi ?)

Altri brani di Virus